POURQUOI L'AMANDE?

Les amandes sont un concentré de bienfaits pour notre santé, elles constituent en effet une importante source de vitamines, minéraux et antioxydants et sont donc des alliés de choix dans le cadre d'une alimentation saine et naturelle.

 

Voici 9 bienfaits à leur propos qui pourraient bien vous surprendre:

 

1. Contrairement aux idées reçues, les amandes ne font pas grossir !

 

Comment expliquer qu'en ajoutant des amandes à son alimentation on ne prenne pas de poids? On a souvent tendance à penser que les fruits oléagineux sont des aliments assez gras qui font grossir. Au contraire, les oléagineux, parmi lesquels les amandes, sont riches en fibre, ce qui favorise le transit et donc la sensation de satiété. L'amande évite les "coups de pompe" et surtout la tentation de grignoter !

 

2. Les amandes sont d'excellentes alliées pour rester jeune

 

En plus d’être riche en nutriments, les amandes ont de grandes propriétés antioxydantes. Une poignée d’amandes contiendrait une quantité de polyphénols (des antioxydants) équivalente à celle d’un bol de de thé vert ou de brocoli.

 

La fine peau brune qui recouvre l’amande est la partie la plus riche en antioxydants et est extrêmement nutritive. Elle est notamment réputée pour ses propriétés anti-inflammatoires.

 

L'amande est donc un en-cas des plus recommendables pour préserver toute sa jeunesse !

 

3. Les amandes sont particulièrement recommandées pour les végétariens

 

En plus d’être riches en calcium, en magnésium et en fibres, les amandes présentent une teneur en protéine élevée et constituent une bonne alternative aux produits animaux dans le cadre d’un régime sans viande.

 

 

 4. Pas de soucis pour les allergiques au gluten !

 

L'amande en soi ne contient pas de gluten. De plus, étant donné que nous ne travaillons qu'avec des amandes, nos amandes ne présentent pas de traces de gluten. 

 

5. L'amande est  idéale pour les sportifs ! 

 

Nutritive, bonne pour l’effort et la récupération, riche en antioxydants ainsi qu’en fibres, l’amande est le fruit sec idéal pour le sportif qui prend soin de sa ligne.

 

L’amande est particulièrement énergétique de part son apport calorique et s’avère excellente tant pour l’effort que pour sa récupération.

 

Elle est bonne pour l’effort car elle contient une forte ration énergétique de part son apport calorique et elle est riche en calcium, ce qui facile la bonne santé des os et la contractilité musculaire, tout comme le magnésium, également présent.

 

N’oublions pas non plus la présence de phosphore, zinc, cuivre et manganèse, soit des oligo-éléments favorisant notamment la formation de l’hémoglobine, du collagène et la stabilisation du PH dans le sang.

 

Enfin, l’amande contient également des vitamines B (B1, B2, B3) qui permettent la production d’énergie à partir des glucides.

 

L’amande est également recommandée pour la récupération du sportif puisqu’elle favorise la reconstitution des stocks énergétiques après l’effort.

 

Par ailleurs, son importante teneur en vitamine E signifie qu’elle a un pouvoir antioxydant qui contribue à neutraliser les radicaux libres produits pendant l’effort, à éliminer les peroxydes toxiques et à la cicatrisation cellulaire.

 

6. Quelle part des Apports Journaliers Recommandés (AJR) fourni l'amande?

 

Selon les définitions des allégations nutritionnelles telles que présentées dans le règlement (CE) nº1924/2006 relatifs aux allégations nutritionnelles et de santé, et aux vues de la composition de l'amande, il est possible d’utiliser les allégations suivantes :

  • Riche en manganèse (100 g d’amandes apportent plus de 30 % des AJR)
  • Riche en cuivre (100 g d’amandes apportent plus de 30 % des AJR)
  • Riche en magnésium (100 g d’amandes apportent plus de 30 % des AJR)
  • Riche en phosphore (100 g d’amandes apportent plus de 30 % des AJR)
  • Riche en potassium (100 g d’amandes apportent plus de 30 % des AJR)
  • Riche en zinc (100 g d’amandes apportent plus de 30 % des AJR)  
  • Riche en calcium (100 g d’amandes apportent plus de 30 % des AJR)
  • Source de fer (100 g d’amandes apportent plus de 15 % des AJR)
  • Riche en vitamine E (100 g d’amandes apportent plus de 30 % des AJR)
  • Riche en vitamine B2 (100 g d’amandes apportent plus de 30 % des AJR)
  • Riche en vitamine B9 (100 g d’amandes apportent plus de 30 % des AJR)
  • Source de vitamine B3 (100 g d’amandes apportent plus de 15 % des AJR)
  • Source de vitamine B1 (100 g d’amandes apportent plus de 15 % des AJR).

Valeurs nutritionnelles pour 100 grammes:

- Kcal: 610

- Kj: 2554

- Protéines: 18,71 grs

- Glucides: 5,36 grs

- Lipides: 54,1 grs

- Acides gras saturés: 4,14 grs

- Sel: 0,02 grs

- Sucres: 0 grs

 

La teneur en eau n'a pas été tenue en compte sur ce graphique 

 

7. L'amandier et le pêcher appartiennent à la même famille.

 

L'amandier fait partie de la famille des prunus, c'est à dire, des arbres et arbustes donnant des fruits à noyau. Aussi étonnant que cela puisse paraître, l'amande est donc de la même famille que les cerises, les prunes ou le pêches.

 

8. La teneur en vitamine E du gomasio d'amande est 100 fois supérieure à celle du gomasio de sésame ! 

 

L'apport en vitamine E du gomasio de sésame est de 0.075mg/30grs alors que celui d'amande est de 7.9mg/30grs.

 

L'amande est la graine oléagineuse la plus riche en vitamine E (tocophérol), soit autant que le germe de blé, d'où le fait qu'elle soit conseillée pour miantenir une bonne santé cardio-vasculaire.

 

En outre, les protéines de l’amande sont riches en arginine, un acide semi-essentiel qui stimule la combustion des graisses et la croissance des enfants.

 

9. Pour en savoir  plus : des études sur la diminution du risque de maladies cardio-vasculaires lié à la consommation régulière d'amandes.

 

« La science continue de progresser dans la découverte des bienfaits exceptionnels des aliments sur la santé ; de nouvelles études apportent une preuve supplémentaire de la capacité des amandes à faire diminuer le taux de cholestérol, réduisant ainsi, le risque de maladies cardio-vasculaires», déclare Cyril Kendall, chercheur scientifique, titulaire d'un Doctorat, de l'Université de Toronto. « Une autre recherche montre que les amandes pourraient améliorer le contrôle du glucose, diminuer les dommages liés à l'oxydation et réduire le taux de triglycérides, autant d'éléments pouvant chacun, contribuer à favoriser une bonne santé cardiaque» .

 

Au-delà du cholestérol... la consommation d'amandes est associée à un faible risque de maladie cardiovasculaire ; mais leurs effets sur le taux de cholestérol ne constituent qu'une explication partielle. Ainsi, trois nouvelles études apportent un aperçu sur d'autres facteurs potentiels. 

 

Les amandes pourraient diminuer le taux d'insuline libérée par l'organisme. Or, une concentration élevée de sucre et d'insuline dans le sang peut accroître le risque de maladie cardiovasculaire en causant des dommages aux parois des vaisseaux sanguins. Une précédente étude avait déjà montré que les amandes pouvaient faire baisser le taux de glycémie après un repas. Des chercheurs de l'Université de Toronto ont mené une nouvelle étude à long terme et plus approfondie pour analyser ce phénomène. Les sujets ayant consommé quotidiennement une ration d'amandes (environ 37 grammes), n'avaient pas à produire autant d'insuline que les sujets qui n'avaient pas consommé d'amandes. (La ration d'amandes généralement recommandée étant de 28 grammes). 

 

Les antioxydants présents dans les amandes pourraient également jouer un rôle en réduisant les dommages liés à l'oxydation. Le cholestérol LDL oxydé est connu pour augmenter le risque de maladies cardiovasculaires. Néanmoins, des études suggèrent que les antioxydants contenus dans certains aliments, tels que les amandes, pourraient contribuer à prévenir l'oxydation due au LDL. Les amandes renferment des taux d'antioxydants (vitamine E et phénols) en proportions équivalents à certains fruits et légumes, et une précédente étude a établi que les antioxydants contenus dans les amandes pouvaient réduire l'oxydation due au LDL. Les nouvelles recherches viennent conforter cette découverte. En utilisant les mêmes sujets que ceux qui avaient participé à l'étude sur l'insuline et la même quantité d'amandes, les chercheurs ont découvert que les repères des dommages liés à l'oxydation avaient diminué chez les sujets consommant une ration quotidienne d'amandes. 

 

Les lipides contenus dans les amandes sont libérés progressivement. Une augmentation des taux de lipides ou de triglycérides dans le sang après un repas, pose un risque de maladie cardiovasculaire ; cependant, une libération progressive et la digestion des lipides contenus dans les aliments peuvent réduire les triglycérides. Les chercheurs du Collège Universitaire King de Londres, au Royaume-Uni, se sont penchés sur la libération des lipides contenus dans les amandes et, plus récemment, sur la façon dont la consommation de différentes formes d'amandes affectait le taux de triglycérides dans le sang. Cette étude a révélé que l'ingestion d'un repas contenant des amandes entières réduisait significativement le taux de triglycérides, contrairement à un repas qui n'en comporte pas, ce qui laisse à supposer que la structure des amandes libère les lipides progressivement et entraîne, par répercussion, une faible hausse des taux de triglycérides. 

 

Au-delà de la santé cardiovasculaire : les bienfaits prébiotiques potentiels des amandes. La recherche démontre de plus en plus l'importance d'une bonne digestion ; les aliments pré et probiotiques semblent particulièrement représenter un excellent moyen d'y parvenir. Les probiotiques, que l'on consomme à l'état naturel ou combinés à des aliments, délivrent des bactéries qui facilitent la digestion. Les prébiotiques eux, sont les parties non-digestibles d'aliments végétaux. Mais l'influence des bonnes bactéries sur la flore intestinale, notamment celles délivrées par les probiotiques, aident l'organisme à digérer ces éléments. Il en résulte une libération dans l'organisme d'autres substances bénéfiques à la santé qui peuvent contribuer au renforcement du système immunitaire et, plus généralement, à une meilleure santé digestive. 

 

Les chercheurs de l'Institut de la Recherche sur les Aliments de Norwich ont mesuré les effets prébiotiques de différentes formes d'amandes (avec la peau, blanchies sans la peau, finement moulues et allégées en matières grasses). Toutes les formes, à l'exception des amandes allégées, ont démontré des effets prébiotiques. Lorsque l'on compare les effets prébiotiques des amandes à ceux de l'oligofructose, on constate qu'ils sont équivalents. 

 

Le communiqué conclut que «la consommation quotidienne d'une poignée d'amandes serait une bonne habitude à développer pour la bonne santé digestive et cardiaque».