LE SAVOIR-FAIRE ARTISANAL EN IMAGES

Donner naissance à une amande qui se veut d'exception, requiert détermination, patience et doigté.

 

Nos amandes viennent au monde grâce à pas moins de 7 étapes artisanales 100% faites à la main (dont certaines sont uniques et exclusives sur le marché de l'amande) que nous vous invitons à découvrir tout en photos... en avant !

 

1º - GAULAGE TRADITIONNEL À LA MAIN

AVEC LONGUE CANNE CREUSE 

 

Le gaulage s'effectue en cajolant l'arbre, c'est à dire, en dénichant les points stratégiques de contact qui permettront de faire tomber les amandes avec un minimum de touches. 

 

À la recherche du point de contact exact... l'expérience parle.

 

C'est bon, trouvé!

 

Nous utilisons la canne creuse traditionnelle pour un contact avec l'arbre plus chaleureux et  harmonieux.

 

Toucher l'arbre avec un objet qui n'est pas de sa même "famille", c'est à dire métallique ou en plastique, c'est comme si l'on se faisait masser par une machine... pas très agréable!  N'est-il pas plus plaisant de sentir de belles petites mains  prendre soin de nous ?

 

Un léger mouvement et de petites touches successives permettent de caresser les branches de l'arbre pour en extraire ses "trésors".

 

L'agriculture intensive utilise très fréquement des machines vibratoires qui secouent le tronc de l'arbre violemment... en 5 secondes les amandes tombent et l'enracinement de l'arbre avec.

 

Cette méthode déracinante fracture les micro-racines naissantes intelligentes et oblige à l'arbre à se refaire une santé tous les ans. Aimeriez-vous subir un tel traitement?

 

 

Voici une petite vidéo qui démontre la sensibilité des arbres et leur "concience", passionant !

Remarquez la végétation particulièrement accueillante au pied de l'amandier... les chardons adorent ce terroir, de quoi faire du gaulage un exercice bien sympathique !

 

La collaboration est de mise... pour un gaulage toujours plus affiné.

 

 

 

 

Nous avons souhaité habiter sur l'exploitation même, pour pouvoir être toujours aux petits soins et surtout pour être en mesure de pouvoir cueillir chaque amandier à son moment optimum de maturité (cela dépend des variétés, de l'orientation et des spécificités chaque arbre).

 

 

Un visage de 73 ans sous l'effort qui en dit long sur le degré de détermination et la volonté requise pour travailler dur dans les champs. Le goût du travail bien fait est toujours là.

 

Remarquez sur cette photo la forte inclinaison du terrain. Certes, elle rend particulièrement difficile la culture mais elle permet à tous les amandiers de profiter du meilleur ensoleillement possible puisqu' ils ne se font pas d'ombre les uns aux autres.

 

Un terroir pour les "dur à cuire", pour ceux qui ne connaissent pas la paresse et qui font de la culture de l'effort un art de vivre.  


 

2º - ÉCALAGE DES AMANDES À LA MAIN

 

Pourquoi utiliser des machines bruyantes et polluantes pour écaler les amandes alors que c'est si agréable de le faire à la main?

 

Consacrer du temps à cajoler nos amandes est essentiel dans notre quête de l'excellence. 

 

Observez bien les amandes avec leur peau, à gauche: vous remarquerez que celle-ci laisse clairement entrevoir la coque. Voilà un signe qui ne trompe pas: elles ont été récolletées exactement à leur point optimum de maturité.

 

Avant tout gaulage, chaque arbre est observé de façon à juger si ses amandes sont bel et bien à maturité.

 

Si les amandes ont leur peu "ouverte", il peut être gaullé: un travail fait sur mesure pour chaque amandier. 

 

Une amande prise au bon moment, c'est un amande qui a "du corps" et qui saura garder tout son goût.

 

Elles ne sont pas belles? Merci Dame Nature!

 


 

3º - SÉCHAGE NATUREL AU SOLEIL

 

 

Le séchage naturel au soleil dure plusieurs jours. Nous mettons un point d'honneur à suivre cette technique ancestrale de séchage car nous sommes convaincus qu'une amande séchée ainsi conserve sa véritable saveur naturelle.

 

De plus, une amande  bien séchée est une amande qui  conservera longtemps son croquant. 

 

Pour sécher les amandes en quelques minutes, l'agriculture intensive préfère se passer du soleil et utiliser des machines chauffantes dévoreuses d'énergie. Pourquoi opter pour cette méthode polluante alors que la nature fait si bien les choses... pour peu qu'on lui en laisse le temps !

 


 

4º - CONCASSAGE DES AMANDES À LA MAIN... UNE À UNE !

 

En ne comptant que les étapes d'écalage et de concassage, pour obtenir 1 kilo il faut 4 heures !

 

Celle-ci est juste sur le point de délivrer son trésor.

 

Attention à ne pas se faire pincer les doigts! Ce geste de concassage est répété plus de 1000 fois pour arriver à obtenir 1 kilo d'amandes. À notre connaissance, nous sommes les seuls sur le marché de l'amande à offrir un concassage à la main traditionnel.

 


 

5º - SÉLECTION RIGOUREUSE DES AMANDES : UNE À UNE !

 

Chacune des amandes que vous retrouverez dans vos articles à fait l'objet d'un sélection minutieuse.

 

Les petites mains expertes de Colette ne retiennent que les meilleures, pour vous garantir ainsi une véritable amande d'exception qui aura su garder intacte toute sa charmante robe brune. Celle-ci lui permet de sauvegarder précieusement tous ses arômes naturels.

 

Vous ne dégustez ainsi dans vos sachets que le gratin de chaque millésime.

 


 

6º - TOASTAGE AVEC AMOUR À FEU DOUX

 

Cette photo devrait pouvoir se sentir. Le parfum du romarin, du thym et de la lavande de la garrigue lors de la cuisson est vraiment trop enivrant!

 

Les amandes sont toastées (ou grillées) à coeur et à feu très doux (pendant 5h30) avec leur peau brune pour conserver ainsi tout leur caractère et devenir le délice des gourmets.

 

Le répartisseur de chaleur permet un toastage homogène de toutes les amandes.

 

À noter que nos amandes sont bel et bien toastées ou grillées et non frites : nous préservons ainsi leurs qualités nutritionelles et vous offrons un produit sain, sans huiles de friture.

 

De plus, l'huile n'est ajoutée que lorsque le toastage est terminé, c'est donc la propre amande qui chauffe légèrement l'huile pour s'en imprégner juste ce qu'il faut. Ce procédé permet en outre de garder intactes toutes les qualités nutritionnelles de l'huile d'olive vierge extra crue.

 

Remarquez la pelle en bois de buis. Elle permet un contact avec l'amande plus chaleureux et harmonieux. Et si la grandeur de l'artisanat était dans les détails?

 


 

7 º - TAILLER LES AMANDIERS:  LA FACE CACHÉE 

 

On pense rarement à cette étape et pourtant, maîtriser l'art de bien tailler l'amandier est sûrement une des cléfs pour réussir à obtenir une amande d'exception : à chaque coup de cisaille se joue une partie de son excellence gustative.

 

Tailler un amandier comme il se doit demande de le faire au moment où sa sève circule au ralenti, c'est à dire, au plus dur de l'hiver.

 

Il s'agit d'une tâche qui demande concentration et réflexion tout en exigeant un certain effort physique. 

 

Pas facile de tailler tout en maintenant l'équilibre sur l'échelle.

 

Clac! C'est fait. Il s'agit de savoir couper aux endroits stratégiques les branches que l'on juge peu fertiles pour faire bénéficier les autres de toute la sève de l'arbre. L'expérience est ici essentielle.

 

Et voilà le travail! Un amandier coupé bien en rond avec son "intérieur" dégagé de branches.

 

Cette configuration permet aux amandes d'êtres bien ventilées et de bénéficier ainsi du meilleur ensoleillement possible, les cajoler en somme, elles le méritent tellement...

 

Un travail fait sur mesure pour chaque arbre, effectué par des puristes du travail artisanal qui ne comptent pas leur temps : plus de 200 heures passées en hiver à tailler.


Au final, pour obtenir 1 kilo de ces amandes toastées (ou grillées) au Romarin, Thym et Lavande sauvages, et en ne comptant que 15 minutes de travail pour le toastage, il aura fallu plus de 8 heures de travail artisanal.

 

Tout ce temps passé à cajoler les amandes en vaut-il la chandelle? Il n'y a que vous qui pouvez le dire !

 

Voici un petit test : savourez l'entrée en bouche de vos amandes, croquez-les, puis portez votre attention vers votre estomac, il sait vous parler, écoutez-le.

 

Il est relativement aisé de creer des aliments agréables au palais (notamment avec des additifs chimiques), mais il est bien moins évident de sentir que ces produits nous font du bien profondément, nous harmonisent avec nous-mêmes.

 

La famille d'Amandes d'Exception pense que c'est aussi la sensation de bien-être à moyen terme, au niveau de l'estomac, qui est importante et que celle-ci dépend en grande partie du degré d'amour (bonnes "vibrations") dont a bénéficié l'aliment pendant tout son procédé d'élaboration.

 

Voici la vidéo d'un scientifique japonais, Masaru Emoto, qui témoigne du pouvoir de la pensée d'amour sur l'eau, (et donc aussi en partie sur les amandes), un fait assez significatif quand on sait que le corps est constitué à 70% d'eau.